Gère ton caca, gère ta vie

Réflexion du matin, assise sur le trône, je me dis:

Gère ton 💩, gère ta vie...

Et ça marche au sens littéral, comme au figuré.

 

Warning : Quand tu as un passé de constipée, observer, évaluer et parler de son caca, c'est un réflexe et une vraie nécessité.

Je sais que ça peut en déranger quelques-uns.

Si c'est ton cas, passe ton chemin car ceci est un post de merde.

Donc je disais, au sens littéral :

Ce matin, je me lève tôt. Je médite 30 minutes.

Et je dois interrompre ma routine pour aller à la selle.

Normalement, j'enchaîne la méditation avec du sport.

Mais là, mon gros côlon en décide autrement.

 

Alors que je suis assise, je me dis:

"Tiens, c'est fou, je n’ai absolument plus besoin des 3 C du matin"

C’est une croyance que j’avais à l’époque de toutes mes addictions, correspondant à mes périodes étudiante et salariée.

(Tu fais le lien si tu le veux, si tu le vois)

Un café pour commencer la journée sinon ça ne va pas aller.

Une clope, histoire de mettre en route les 2 neurones dont j’avais besoin.

Et comme par magie, petit séjour aux toilettes… la dernière cabine au fond de celles qui sont au sous-sol, pour être tranquille et finir ma partie de Candy Crush.

 

 

Et de poursuivre par la question :

« Qu’est-ce qui a changé ? »

Plein de choses :

J’ai arrêté le boulot.

Et dans la foulée, le café et la clope !

(t’as toujours pas fait le lien ?)

I am addiction-free! YEAH!

J’ai une vraie hygiène alimentaire.

Je suis consciente de ce que je mange et de l’impact que ça a sur mon corps, ma santé et mon énergie.

Maintenant je peux faire caca sans avoir recours à des substances dites laxatives.

Parce que mon corps fait le job correctement.

Parce que mon transit fonctionne bien.

 

 

Ton transit, c’est un peu la représentation de ta relation avec le monde extérieur.

Car tu vois, ton tube digestif, c’est du dehors mis dedans,

De l’extérieur à l’intérieur de ton corps.

Ça commence par une ouverture (la bouche) et ça finit par une ouverture (l’anus).

Donc, tout ce qu’il y a à l’intérieur de ton tube digestif, c’est un environnement extérieur.

Et les parois de tout ça servent de zones d’échanges entre dehors et dedans.

« Gère ton caca, gère ta vie » au sens littéral, ça veut donc dire :

Sois conscient de ce que tu manges et

Sois conscient de comment ton corps le processe

Tu détiens une des premières clés essentielles de ta santé.

Maintenant passons au sens figuré.

La merde, ça va être tout ce qui va générer des émotions.

Émotions qu’elles soient dites positives ou négatives, on s’en fout.

L’émotion est un surplus d’énergie qui se doit d’être dissipé sinon il devient pathogène.

Le truc, c’est que cette merde, c’est un peu l’histoire de la vie

= tous les stimuli extérieurs qui ne te laissent pas neutre.

Par contre, tu as le pouvoir de gérer quelle merde tu accueilles

Et donc choisir la meilleure émotion pour toi (la plus facile à dissiper)

 

Un exemple :

Tu regardes les infos sur BFM à longueur de journée.

C’est une bonne grosse dose de merde négative dont tu te tartines allègrement.

Après ça, tu te sens en colère, dépité, impuissant, triste… bref, mal.

Et là, soit tu vas décharger sur ta femme, tes gosses, ton chien, le facteur, ou la boulangère

Tu auras alors l’honneur d’être le point 0 d’une nouvelle chaîne de la gueulante.

Soit tu vas te mettre en PLS sous une couverture en matant la 125è rediff d’Arabesque.

And suck it up, you're a sissy or what! Yes, ravale tes émotions.

Dans 25 ans, tu auras fait une dépression et du diabète à cause du stress.

 

Tu fais un truc qui te plaît, que tu kiffes par-dessus tout.

De la guitare, du macramé, un BBQ avec les potes, une balade avec ta chérie…

Après ça, tu te sens joyeux, joueur, rieur, heureux… bref, bien.

Cette émotion-énergie tu vas vite la dissiper, en riant, en faisant l’amour, en dansant, en partageant ton bonheur avec ceux qui t’entoure.

Yes, tu viens de commencer un cercle vertueux.

Et ça te donne envie de recommencer et aux autres de te suivre.

 

 

Peut-être que parfois, le meilleur moyen de te mettre en action, c’est de te mettre en colère.

Choisis une merde qui te met réellement en colère et te donne le pouvoir et le fuel d’avancer.

La colère est un super moteur… C’est comme tout, il ne faut juste pas en abuser.

 

Peut-être que parfois, tu as juste besoin d’une bonne rigolade pour te rebooster.

Choisis une merde qui te donne la banane ou un bon fou-rire et le bien-être pour y aller.

La joie est créatrice de ta réalité. Tu attireras plus facilement à toi ce qui te met en joie.

« Gère ton caca, gère ta vie » figurativement, ça veut donc dire :

Sois conscient de comment tu nourris ton esprit et

Sois conscient de ce que ça génère émotionnellement chez toi.

Tu détiens maintenant une autre clé essentielle pour ton bien-être.

Alors choisis consciemment où est-ce que tu veux mettre ton focus.

Et sois conscient de quelle merde tu veux laisser ou ne pas laisser rentrer dans ta vie.

Be responsible of your shit!

Écrire commentaire

Commentaires: 0