Eloa - Cambodge
Eloa - Cambodge

Salut blogger, chercheur d’infos, aventurier de salon, ou autre internaute,

Un clic hasardeux  t’a amené sur cette page et j’en suis ravie.
Je m’appelle Eloa, vingt huit ans.
Mon crédo: Expérimenter et voyager, encore et encore pour voir, découvrir, rencontrer, apprendre, grandir, contempler… Vivre!

Pour la petite histoire

En trois chiffres
28 ans
24 pays*
21 adresses

J’ai toujours voyagé, aussi loin que remontent mes souvenirs. D’abord avec mes parents. De la Thaïlande où nous emménageons lorsque j’avais deux ans jusqu’aux îles des Caraïbes à mes six ans, en passant un an au Venezuela.
Puis nous sommes rentrés en Métropole. Collège, Lycèe, Bac, Prépa… Neuf ans et une idée en tête, repartir… Peu importe où mais repartir.

L’occasion s’est présentée pour mes dix-neuf ans avec l’admission à HEC Montreal. J’avais obtenu mon billet de départ pour le Canada. Trois ans d’étude plus tard, un Bachelor et un échange Erasmus à Rotterdam mémorables, me voici en Suisse dans les bureaux d’une multinationale, à gagner ma vie, comme on dit. La vérité, un travail alimentaire routinier qui est loin de me procurer la joie générée par la foule des rues de Bangkok ou le silence des plateaux Kirghizes, mais qui a financé ces voyages et remboursé un prêt étudiant.

Alors six ans, trois déménagements, quelques centaines de miles plus tard, je fête mes vingt huit ans. J’ai les pieds qui me démangent. Je suis lasse des projets, analyses, tableurs excel, présentations powerpoint, réunions ou autres tâches bureaucratiques. Ils sont satisfaits de mon travail, je suis en manque d’inspiration. Ils délocalisent le service… Oui enfin, je suis licenciée. Merci! Merci! Merci!

Le projet: prendre son temps pour un congé sabbatique de plusieurs mois et réaliser un de mes plus grands rêves: un tour du monde en quatre continents, un sac sur le dos et de bonnes chaussures aux pieds, l’esprit ouvert…et se laisser porter par l’expérience, en espérant acquérir au passage quelques compétences.

Quelques voyages qui m’ont marquée

D’abord, mes études à cheval sur le Canada, cinq semestres et les Pays-Bas, un semestre. Presques toutes mes relâches me serviront à découvrir Montreal, Québec, Boston, New York, Rotterdam, Cologne, Amsterdam, Zurich, Santo Domingo. Une vie d’étudiant au Canada: c’est quinze heures de cours par semaine, et beaucoup de temps pour sortir. Un hiver Froid mais magnifiquement blanc et ensoleillé, des batailles de boules de neige, des tempêtes de neige et autre pluie verglaçante qui transforme le paysage en un immense palais de glace, magique! Et quelle joie lorsque les premiers rayons de soleil commencent à nous réchauffer la peau… Oui! huit degrés! Tous en T-shirt et une bière en terrasse. Bon ok, il y a les études, du boulot mais si on s’y prend bien, on concilie facilement vie nocturne et examens tous les deux mois et demi. Et puis un interlude de six mois à Rotterdam, un échange surréel, qui passe très vite mais quel pied! Des dizaines de coffees, des après-midis ensoleillés sur les plages de Den Haag ou aux bords du lac à côté de l’appartement, un colocataire en or, un Bro. Et l’anglais à la clef. 

La Thaïlande, pays de ma petite enfance. J’y vivrais de deux ans à cinq ans. Je n’en ai que peu de souvenirs lorsque je décide d’y retourner à mes vingt trois ans, premier voyage routard en solitaire avec en  main, un billet d’avion et un pseudo plan de voyage. Je me rends compte que lorsqu’on part seul, on ne l’est jamais. Je vis la magie des rencontres, les gens inoubliables. Un voyage libérateur qui m’éveille au monde de l’humain.

Le Kirghizistan, trois semaines et cinq cent kilomètres dans les montagnes et les plaines. Je pars pour un voyage de groupe. Au programme, randonnée à cheval. J’adore les chevaux, mais j’ai un plus gros problème avec le principe de groupe… Mais partir comme ça, c’est un rêve de gamine, de cavalière. Coup du sort, j’arrive à l’aéroport de Bishkek et on me dit que je suis la seule, je suis le groupe. Problème d’annulation de dernière minute. Au final, un guide, un chauffeur, une cuisinière et une traductrice à mon service.  Une expérience unique et improbable, une rencontre au plus près des Kirghizes, des paysages à couper le souffle, un voyage méditatif, contemplatif, rythmé au pas des chevaux.     

Thailand, Temple of Ayutthaya
Thailand, Temple of Ayutthaya
Kyrgyzstan, Wild horses
Kyrgyzstan, Wild horses

Le pourquoi du site

Un site, c’est tout d’abord un moyen de partager.
J’avais envie de partager ces expériences, ces anecdotes qui m’ont fait grandir, pleurer, rire, rêver.
Mais aussi cette expérience à venir, celle d’une vie. Cette opportunité qui ne se présente qu’une fois.

* France, DOM (Guadeloupe et Saint Martin), Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Espagne, Portugal, Italie, Hongrie, Norvège, Suisse, Russie, Maroc, Tunisie, Egypte, Russie, Kirghizistan, Thaïlande, Cambodge, Viet Nam, Emirats Arabes, Canada, République Dominicaine, Etats-Unis, Venezuela.